Blog > future of ads, social media

Digital : 3 choses que l’on ignore sur l’application BeReal

Partage

           

BeReal a été créé en France en décembre 2019 par Alexis Barreyat et Kévin Perreau. Le but était de créer un réseau social qui prône le partage de moments fidèles à la réalité : l’application envoie chaque jour une notification à un moment aléatoire de la journée pour prendre une photo via la caméra. Néanmoins, comme pour tous ses grands frères (Facebook, Instagram, Snapchat, Pinterest, Twitter ou Tiktok) le modèle de rémunération de BeReal reste un vaste sujet puisque les premiers modèles de rémunération de ces plateformes sont apparus à partir de 3 ans d’existences.

1. BeReal ne génère pas de $$$

BeReal n’a toujours pas généré un euro et est entièrement financé par des investisseurs dont des géants aux US et en France. Les investisseurs de Facebook ou Snapchat étaient prêts à injecter de l’argent pour croître sans générer de revenus, puisqu’ils savaient que le break-even (point de rentabilité) arriverait tôt ou tard. Ce n’est pas la même histoire pour BeReal : lever des fonds est devenu bien plus difficile et surtout le modèle de monétisation n’est pas clair, BeReal collectant moins de données que ses concurrents (Meta, Snapchat ou Tiktok), un hypothétique ciblage publicitaire serait ainsi moins précis et moins privilégié par les annonceurs.

2. Une croissance qui se stabilise

BeReal a commencé à afficher des signes de ralentissement sur l’année 2023 avec une baisse de la croissance de téléchargements et de DAU soit le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens monde (Apptopia) malgré des chiffres de Mediametrie qui montre en France 2023 une croissance de +73% vs N-1. Les réseaux sociaux ayant mis en moyenne entre 3 et 6 ans pour démarrer la publicité sur leur plateforme, dans ce contexte d’être soi-même il paraît compliqué de démarrer cette monétisation maintenant. De l’autre côté, le modèle d’abonnement payant parait aussi compliqué quand on sait que pour Meta, Snapchat ou Twitter cela représente entre 1 et 5% des utilisateurs.

3. L’arrivée des marques et des comptes certifiés

Depuis le 6 février 2024, il est possible d’ajouter des personnalités et des comptes marque sur l’application, afin d’obtenir « un aperçu de [leur] vie lorsqu’elles ne sont pas sous les projecteurs », indique leur communiqué de presse. Les utilisateurs peuvent ainsi interagir avec les contenus des comptes certifiés en devenant des « RealFans ». L’idée étant de commencer à intégrer comptes officiels et surtout des marques. Quid de poster ce qui se passe en coulisse pour votre marque ?

Néanmoins, BeReal reste en croissance notamment chez les plus jeunes, la jeune pousse française va devoir trouver rapidement son modèle de rémunération pour continuer de perdurer dans le temps. Chez B&C on a hâte de voir cela et on espère voir ce réseau social Made in France perdurer.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible pour les autres internautes

Abonnez-vous et recevez des tips paid media directement par email